Transgenres, handicapés, même combat ?

Une femme née sans bras ni jambes
réalise de magnifiques peintures

Zuly_Sanguino_672.jpg

Zuly Sanguino est une artiste et conférencière colombienne de 25 ans. Née sans bras ni jambes, elle nous prouve que la vie sans ces membres est tout sauf limitée.

Sanguino souffre d’une maladie génétique rare, le syndrome de tétra-amélie. La majorité des gens atteints meurent avant la naissance, ou peu après. Contre toute attente, Sanguino a survécu et est aujourd’hui une adulte accomplie et pleine de vie.

Dans une vidéo vue plus de quatre millions de fois, Sanguino révèle qu’elle a été victime d’intimidation et d’abus sexuel quand elle était enfant. Elle s’inspire de ces événements et de sa vie sans membres pour guider d’autres personnes. Elle gagne aussi sa vie en vendant ses peintures.

« Je témoigne auprès d’enfants victimes d’intimidation, ou qui ont des handicaps, afin de leur prouver que ces barrière physiques ou mentales ne doivent pas les retenir », raconte-t-elle au Daily Mail. « Je veux prouver à tout le monde qu’on peut accomplir n’importe quoi si on y met du cœur. »

Sa mère lui a appris comment faire son lit et se brosser les dents. Sanguino a été élevée en sachant qu’elle était capable d’accomplir les mêmes tâches que ses cinq frères et sœurs.

« J’ai demandé à ma mère pourquoi j’étais différente. Elle m’a répondu que je n’étais pas plus différente que d’autres personnes et que ça ne devait pas me retenir », dit-elle.

Après une tentative de suicide lorsqu’elle avait 15 ans, sa mère lui a dit qu’elle « continuerait briller et à montrer aux gens qu’on peut vivre une vie normale et heureuse avec un handicap. »

Et c’est exactement ce qu’elle fait. Elle aide à motiver d’autres jeunes personnes avec des handicaps à vivre de meilleures vies possibles. Sanguino désire se marier et avoir des enfants, en plus d’ouvrir un orphelinat et, dans le futur, de prononcer des conférences ailleurs dans le monde.

« Je suis la preuve vivante qu’on ne doit pas laisser les handicaps nous retenir », explique-t-elle.

Par : Nancy Flanders de LiveActionNews
Traduit par :  Campagne Québec-Vie
Publié le : 13.04.2016 | 21:47
Titre original : « Une femme née sans bras
ni jambes réalise de magnifiques peintures. »
Commentaires par : Lio de France / [DG]
Source : cqv.qc.ca

Publicités

3 commentaires sur « Transgenres, handicapés, même combat ? »

  1. Les plus mal lotis sont débarrassés de toutes les superficialités de la vie. Ils vont à l’essentiel, et l’essentiel, c’est vivre le mieux possible avec ce que l’on est, qui on est. Le handicap de cette jeune fille se voit, elle n’a que deux choix : s’enterrer ou vivre avec.
    La transition de genre quant à elle demande beaucoup de courage. Pas si facile que ça, quand c’est pourtant clair pour soi, de changer d’état civil sous le regard de ceux qui vous ont connu dans le corps d’un autre sexe.
    Je connais une personne transgenre, qui a opéré son changement d’état civil en restant dans son travail. Je suis en grande admiration face à elle. C’est de gens comme ceux-là qu’on peut tirer des leçons de vie, pas de nos misérables petits soucis quotidiens.

    Aimé par 1 personne

    1. Ce qui est extraordinaire, c’est que ce sont souvent les plus mal lotis de l’existence qui nous donnent les plus grandes leçons de vie. C’est pourquoi je pense que tous les transgenres dont je défends pourtant sincèrement la cause sur sur blog, ne seront pas en mal d’apprendre de cette femme dont l’apparence et le handicap est si important par rapport au fait d’être une femme dans un corps d’homme et d’avoir à vivre toutes les vexations qui résultent de leur volonté de réaliser une transition plus ou moins appuyée vers l’autre sexe.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s