3° Genre : ni homme, ni femme

Le troisième genre transcende les codes masculins et féminins

JACOB TOBIA Quand il s’habille le matin, cet Américain de 24 ans choisit ce qu’il a envie «de porter, sans réfléchir s’il s’agit d’un vêtement d’homme ou de femme».
JACOB TOBIA – Quand il s’habille le matin, cet Américain de 24 ans choisit ce qu’il a envie «de porter, sans réfléchir s’il s’agit d’un vêtement d’homme ou de femme». © Clément Bürge

Publicités

5 commentaires sur « 3° Genre : ni homme, ni femme »

    1. merci de ton appréciation positive. En effet chacun devrait pouvoir s’habiller comme bon lui semble. Il faut cependant être assez fort psychologiquement pour résister à une certaine moquerie de la part des autres auprès desquels on pourrait passer pour ridicule. 🙂

      J'aime

      1. Oui, j’imagine, et ça passe certainement plus facilement dans les grandes villes que dans les petites, même si on sait qu’il n’y a que les imbéciles qui se moquent de ce qui n’entre pas dans le cadre de la norme sociétale du moment.

        Aimé par 1 personne

        1. Plus facilement ? pas forcément : les villes étant constituées de quartiers, ces derniers sont peuplés de gens plus ou moins bienveillants ou tout simplement indifférents comme dans les quartiers d’affaires. Dans les petites villes de province, ça ne diffère pas des cancans habituels : si ce n’est votre travestisme, ce sera votre train de vie 😉

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s