Lavergne Cox Time’s cover girl

Laverne Cox en couverture de Time: encore un effort TRANSAMERICA!

L’Amérique « transitionne ». On la savait accro aux hormones et à la chirurgie esthétique mais volontiers transphobe. Avec la couverture du magazine Time de cette semaine, la Mecque du corps niptucké en fait une affaire politique et lance son plus beau sourire inclusif aux personnes trans. Campée sur ses jambes croisées, talons hauts et robe bleue moulante, musculeuse et affirmative, Laverne Cox, la star de la série Netflix, « Orange is the new black », est propulsée icône de la révolution transgenre.

Time Magazine la caste comme the «America’s next civil rights’s frontier». Sous le papier du Time, il y a la plage, la sueur et les larmes d’un mouvement social et d’une subculture transgenre en marche depuis 20 ans au moins. L’article de Katy Steinmetz est une ode à la politique d’égalité des trans plaquée sur celle des droits des gays et des lesbiennes et des minorités incomprises. Le centre a entendu l’appel des marges (qu’il a créées), la souffrance des trans et leur droit au rêve américain.

A en croire Time Magazine qui parle de «nouvelle transparence», authenticité, visibilité et humanisme, tel serait le bon cocktail de l’intégration des trans. Moralité, c’est parce qu’on ne les connaît pas bien que les trans sont rejetés. Qu’ils racontent leur histoire aux personnes cisgenres et compassion et compréhension suivront. L’embêtant dans l’histoire est que la journaliste du Time fait jouer le truc en playback à Cox en lui collant trois bribes de verbatim à faire pleurer.

Alors laissez-moi vous présenter une autre Laverne Cox. Car Orange is the New Black ne donne qu’une faible idée des violences sexuelles et de la maltraitance médicale et administrative qui sont le lot commun des personnes trans’ de couleur et des femmes dans l’univers carcéral américain.

A peine la saison terminée, Cox lance avec Jac Cares la co-production d’un documentaire indépendant sur l’histoire de Cece Mac Donald, une jeune femme trans de 25 ans incarcérée dans une prison pour hommes (évidemment) pour avoir tué l’un de ses agresseurs lors d’une attaque transphobe et raciste en 2011. Cox a activement soutenu les groupes trans à l’origine de la campagne internationale « Libérez Cece ! » qui ont obtenu sa libération en janvier dernier. A la sortie de prison de Cece, devinez qui était là ?

Ses prises de position contre le complexe industrialo-pénitentiaire déjà dénoncé par Angela Davis et des groups trans et queer comme le Sylvia Riviera Law Project de New York  ou Against Equality de San Francisco en font une actrice activiste trans qu’aucun papier ne pourra glacer et que Time Magazine a surexposée pour mieux la dépolitiser.

Par : Marie-Hélène Bourcier, militante, théoricienne queer
et maître de conférences à l’université de Lille-III
Publié le : 03.06.2014
Source : SLATE

ARTICLE 2 (En anglais … pour l’instant)

LavergneCox

Laverne Cox is an Emmy-nominated actress who can be seen in the Netflix original series Orange is The New Black where she plays the ground breaking role of Sophia Burset. The critically acclaimed show returns for its third season on Netflix June 12. Laverne is the first trans woman of color to have a leading role on a mainstream scripted television show.

Laverne Cox est une actrice nommée aux Emmy Awards que l’on peut voir dans la série originale sur [le réseau] Netflix « Orange is the new black » où elle joue le rôle de Sophia Burset. Ce spectacle encensé par la critique revient pour sa troisième saison sur Netflix le 12 juin [2014]. Laverne est la première femme transgenre de couleur à tenir un rôle principal dans une émission importante de télévision criptée.

Laverne is expanding her presence on the small screen with the CBS pilot Doubt, a legal drama from Grey’s Anatomy producers Joan Rater and Tony Phelan. She will play ‘Cameron Wirth’, a trans Ivy League-educated lawyer who’s both competitive and compassionate.  On the silver screen, Laverne can next be seen as ‘Deathy,’ a supporting role in the Lily Tomlin film Grandma from acclaimed writer and director Paul Weitz. The film premiered at the 2015 Sundance Film Festival where it was acquired by Sony Picture Classics and will show at the 2015 Tribeca Film Festival.

Laverne étend sa présence sur le petit écran avec le [programme] pilote CBS « Doute », un drame policier des producteurs Joan Rater et Tony Phelan de « Grey’s Anatomy ». Elle jouera [le rôle de] « Cameron Wirth », un avocat transgenre qui est aussi performant que compatissant. Enfin, sur le grand écran, on peut voir Laverne en « Deathy », un second rôle dans le film « Grand-mère » de Lily Tomlin et de Paul Weitz, auteur et dirigeant acclamé. Le film a été présenté en avant première au Festival du cinéma Sundance 2015 où il a été acquis par « Sony Picture Classics » et sera présenté au Festival du cinéma Tribeca 2015.

Laverne’s work as an actress and advocate landed her on the cover of TIME Magazine as well as an Emmy nomination for “Outstanding Guest Actress in a Comedy Series.” Laverne continues to break boundaries and make history with accolades including a SAG Award for “Outstanding Performance by an Ensemble in a Comedy Series,” a Critic’s Choice nomination for “Best Supporting Actress,” and a NAACP Image Awards nomination for “Outstanding Supporting Actress in a Comedy Series.”

This past year, Laverne has had stand out appearances on several TV shows including; the hit Fox comedy The Mindy Project, Bravo’s Girlfriend’s Guide to Divorce and MTV’s Faking It. She also appeared as a guest judge on Project Runway All Stars and hosted #GoBold brought to you by Revlon, an empowering web series that celebrates bold, provocative women setting out to accomplish their goals. Her documentary Laverne Cox Presents: The T Word aired on MTV & Logo to impressive ratings. The hour-long documentary explored the lives seven transgender youth from across the country and their determination to lead their lives as the people they are meant to be. Laverne was the host and executive producer of the ground breaking documentary which was nominated for a GLAAD Media Award.

Laverne is also producing another documentary titled Free CeCe in order to heighten visibility and awareness surrounding CeCe McDonald, a transgender woman who was controversially sentenced to 41 months in prison for second degree manslaughter after allegedly defending herself against a racist and transphobic attack. The documentary will focus on McDonald’s case, her experiences while incarcerated in a men’s prison and the larger implications of her case for the transgender community.

In 2013 Laverne won Best Supporting Actress at the Massachusetts Independent Film Festival for her work in the critically acclaimed film Musical Chairs directed by Susan Seidelman (Desperately Seeking Susan).  Laverne’s other acting credits include Law and Order,  Law and Order: SVU, Bored to Death, and the independent films Carla and The Exhibitionists.

Laverne is the first trans woman of color to produce and star in her own television show, VH1’s TRANSForm Me which was nominated for a GLAAD Media Award.  Laverne is also the first trans woman of color to appear on an American reality television program, VH1’s I Wanna Work for Diddy for which she accepted the GLAAD media award for “Outstanding Reality Program.” She also received The Stephen F. Kolzak Award at the 2014 GLAAD Media Awards in Los Angeles.

In addition to her acting, Laverne is a renowned speaker and has taken her empowering message of moving beyond gender expectations to live more authentically all over the country. Her work as an advocate landed her a coveted spot as one of Glamour magazine’s 2014 Women of the Year. She is the recipient of the Dorian Rising Star Award for her work in Orange is the New Black, Courage Award from the Anti-Violence Project, Community Leader Award from the LGBT Center of New York City, Reader’s Choice Award from “Out” Magazine, was named one of The Grio’s 100 Most Influential African Americans, was named one of the Top 50 Trans Icons by the Huffington Post, one of Out magazine’s Out 100, Metro Source magazine’s 55 People We Love and ranked number 5 on the 2014 Root 100 list.

Traduction (amateur) : Lio de France / DG.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s