Sondage : Vivre avec un(e) trans ?

Satin45

Publicités

9 commentaires sur « Sondage : Vivre avec un(e) trans ? »

  1. Résultats du vote, affiché depuis un an sur ce site :
    Vivre avec un(e) transgenre ?

    C’est super, tout se passe bien !
    45.83% (22 votes)

    C’est difficile, mais en dialoguant, on y arrive 😉
    27.08% (13 votes)

    C’est très compliqué, on aurait bien besoin de conseils.
    16.67% (8 votes)

    Autres :
    6.25% (3 votes)

    C’est impossible, on ne va pas tarder à se séparer.
    2.08% (1 votes)

    Ce n’est même pas la peine d’y penser !
    2.08% (1 votes)

    Total Votes: 48

    J'aime

      1. Bonjour Melot,
        merci de ton témoignage. Pourrais-tu préciser (toi : homme, femme ?) et « ta » transexuelle (mtf ou ftm ? ) Enfin pourquoi ça n’a pas marché. Merci de partager avec nous (ici, c’est anonymat garanti). D.G. ❤

        J'aime

    1. Ce sondage est notre premier de ce site créé le 18 janvier 2106. N’hésitez pas à nous envoyer 5 questions pour un second sondage.
      En ce qui concerne les couples trans, ils sont inclus dans ce sondage, l’un des deux partenaires du couple peut tout à fait s’exprimer sur ces 5 questions, tout comme une couple trans/bio.
      Lio / Double Genre.
      P.S. Aujourd’hui, 27.02.2016, c’est sa 2° parution 🙂

      J'aime

  2. La quête d’identité ne s’arrête pas au changement de genre, à mon avis. Je crois même que, ce n’est parce qu’une personne abandonne son ancienne identité de genre pour en prendre une nouvelle qu’elle devient forcément une nouvelle personne. Je crois qu’on poursuit notre chemin dans la vie comme n’importe quelle personne, homme ou femme. Qui suis-je réellement? Excellente question car, se poser la question, c’est déjà y répondre en ce sens que, s’examiner, chercher à voir qui on est « vraiment » n’a pas de fin. Je ne crois pas qu’on en arrive à un point où on se dit « Ça y est, j’y suis, je sais maintenant qui je suis ». Je crois plutôt qu’on reste aux aguets et qu’à l’occasion d’une rencontre, d’une lecture, d’une conversation avec une ou plusieurs personnes, on trouve de nouveaux indices sur nos goûts, nos intérêts et ce qui fait de nous les personnes que nous sommes. C’est un long chemin, la vie ; sa véritable valeur réside, justement, dans cette réflexion permanente sur soi et nos relations avec les autres. Vivre seule apporte certaines réponses et vivre en société en apporte d’autres. L’important, à mon humble avis, est de rester « vivant » et de développer une appréciation de la chance que nous avons d’être en vie qui ne dure jamais éternellement. Je suis là, ce matin, et je tape des mots au clavier qui, je l’espère, feront du sens pour ceux et celles qui les lisent. Le partage, le don de soi est encore une belle façon de rayonner.

    Aimé par 1 personne

  3. Oui, ce n’est pas facile de vivre avec un trans qui vous renvoie de façon permanente et lancinante à votre propre image de femme et de membre de la société, laquelle les rejette majoritairement, car il est une question vivante et permanente : Qui suis-je réellement ? J’imagine que ce doit être plus ou moins identique pour un homme qui vit avec une transsexuelle.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s