Célibat forcé des travestis et transgenres

QUAND ON EST TRAVESTI(E) ET HÉTÉRO
DUR, DUR, DE TROUVER SON ALTER ÉGO. 
NouvelleVie1
 par : Lio / Double Genre

Quand on est travesti(e) et hétéro, dur, dur de trouver son alter ego. En effet que l’on soit un ou une travesti(e) et physiquement un homme biologique ou femme bio, c’est à dire de sexe conforme à celui de sa naissance, la recherche d’un(e) partenaire du sexe opposé au sien, dit(e) « cisgenre », relève d’un authentique parcours du combattant.

Cis ou cisgenre (définition) : « c’est une personne qui vit une identité de genre alignée avec le sexe assigné à sa naissance. »

En effet, à la vue d’un homme habillé en femme (ou l’inverse), l’immense majorité des personnes « orthodoxes » (cisgenres), s’accordent pour s’écrier :
« Ah ! mais qu’est-que c’est que ce déguisement ? »

En fait, ils ne sont pas « déguisés », mais habillés en femme ou en homme, nuance !

GallienneGuillaume1
La mère de Guillaume, dans le film de Guillaume Gallienne

Certes, il existe des travesti(e)s des deux sexes qui ont une apparence quasi parfaite et ressemblent à s’y méprendre à une personne de sexe opposé au leur ; mais trop souvent il est vrai que le/la travesti(e) fait pale figure, face à une femme biologique ou à un homme bio.

Il y en a cependant de nombreux exemples dans l’histoire de l’humanité, accolés tout au long des barreaux de l’échelle sociale : de péripatéticienne à président de la république, roi ou empereur, artiste, écrivain, athlète, riche industriel ou petit bourgeois.

PenelopeTheDress
Photo* : couple marié qui assume son bonheur

Les travesti(e)s ou les transgenres éprouvent le besoin d’investir les codes vestimentaires ou comportementaux, voire les attributs du sexe (dit) opposé, et souhaitent sortir du ghetto dans lequel la société les a enfermés.

Car trop souvent les travestis et transgenres vivent de façon cachée ; devenant ceux ou celles que l’on appelle de façon discourtoise, des « travesti(e)s de salon » ou des « travs de placards », à la raison qu’ils ou elles ne se livrent à la manifestation extérieure de leur différence qu’entre les quatre murs de leur domicile et souvent à l’insu de leurs proches.

Bien sûr des personnes ou des associations font en sorte que peu à peu, la personnalité des travestis et transgenres s’affirme et que ces derniers fassent leur « coming out », ouvertement dans les rues, les transports en commun, leur lieu de travail, dans tous les aspects de leur vie privée, familiale et en société.

A l’évidence, tous ces aspects des travestis et des transgenres, ne favorisent pas la possibilité de création de couple harmonieux entre une femme et un homme travesti au féminin, ou un homme bio avec une femme travestie au masculin.

Les femmes bio se croient peut-être singées dans leurs valeurs et pensent que les travestis hommes veulent piétiner leurs plates bandes ; tandis que les hommes bio n’acceptent pas facilement de partager leur pré carré d’homo sapiens sapiens (monsieur je sais tout) et veulent demeurer les machos dominateurs ou conformes à l’image de l’homme de Cro-Magnon dont ils croient que ce serait l’idéal de la femme

Par : Lio de France
Photo* : d’un couple réel qui me rappelle que « c’est possible ! »
Première publication : 20.02.2016 – 15:15
Source : Aufeminin.com
§
Bonus : une petite vidéo, pour la route :
(avec une chute qui n’est pas la mienne,
mais ne faut-il pas de tout pour faire un monde)

https://www.youtube.com/watch?v=yMEj1qgHADc

Publicités

4 commentaires sur « Célibat forcé des travestis et transgenres »

  1. A propos des « travestis de salon » ou « trav de placard » qui ont du mal à sortir de leur coquille,

    Une amie travestie m’écrivait récemment : « Comme beaucoup, je ne suis pas encore sortie du « placard » mais l’envie se fait de plus en plus forte. C’est tout frais mais j’en ai même rêvé cette nuit. Bref j’ai encore du chemin à faire et je crois que c’est un manque de confiance en moi qui me retient. »

    Je lui ai répondu brièvement : Merci de ton commentaire et bravo pour des rêves … prémonitoires ! En effet, c’est bien le manque de confiance en soi qui nous empêche de faire notre éclosion, terme que je préfère à « coming out » de nos amis les barbares anglo-saxons. 😉

    Lénine disait (eh oui, même lui) qu’ « il suffit d’un seul mur pour emprisonner un individu. » En effet, celui qui ne fait pas l’effort de transcender sa vision des choses, butera toujours sur un mur qu’il jugera infranchissable ; alors qu’en marchant quelque temps vers la gauche, la droite, en passant par dessus, ou par dessous, il trouvera forcément le moyen d’avancer ; il peut aussi la jouer Rambo et le faire exploser 😉

    Devant chaque difficulté, l’être humain est comme un joueur d’échec : il n’a que 3 solutions.
    – Soit il « bouffe » son protagoniste et lui dit : là où je réside, c’est moi qui décide de ma façon de me vêtir.
    – Soit il place un écran entre lui et l’empêcheur de se travestir en rond et reste chez lui à l’abri des regards indiscrets.
    – Soit enfin il « change de case » et va se travestir ailleurs, dans une autre ville, là où on ne le connait pas.

    Bonnes éclosions à toutes les chrysalides. Chaleureusement, Lio.

    J'aime

    1. Une amie qui connaissait mon côté « gender fluid », m’avait offert ce qui était à l’époque « le dernier » Irving, roman où l’auteur évoque de façon poignante, mais avec une alternance de gravité et d’humour, la solitude d’un jeune homme bisexuel qui s’efforce de devenir « quelqu’un de bien ». Mais à l’époque, le roman ne m’avait pas plu, car j’étais en recherche de moi-même et je n’étais pas plus homosexuel qu’aujourd’hui.

      Avec Double Genre, j’essaye de monter que les hommes transgenres et travestis sont non seulement « des femmes comme les autres », mais aussi que leur sexualité n’est pas lié à un genre spécifique. Ils peuvent donc tout aussi bien être hétérosexuel à 100%, aspirer à une vie commune avec une femme biologique et avoir une descendance qui dirait : notre ancêtre s’habillait en femme …

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s